Pexels photo 236128

Survivre aux fails de Noël

Par posetongone | Le 28/10/2019 | Commentaires (0)

La folie mercantile. La découverte inopinée d’une cachette aux cadeaux. Le costume mal ajusté. Voici les trois pires scénarios à affronter lors des fêtes de Noël. Pose ton Gone vous apporte des solutions pour conjurer ces mauvais sorts.
 

On y arrive.

 Noël et ses réjouissances sont à notre porte. En tant que parents, c’est un moment aussi magique que redouté. L’occasion de réveiller le gone en nous mais aussi le temps des listes de cadeaux à rallonge, des (milliard de) questions autour du plus populaire des anonymes et ses acolytes infatigables (eux) : Le Père Noël et ses lutins. Pour entrer avec le sourire dans cette période où votre charge mentale frisera la surtension, nous vous avons sélectionné quelques fails de Noël qui vous prouveront que vous êtes passé (pour l’instant) entre les gouttes. Basés sur des histoires vraies. Des images terribles.

 

1. Au pied du sapin, c’est l’opulence.

Le papa qui lance “tout ça ? Tu sais que ça coûte très cher le Poney Licorne qui chante ?” L’enfant chéri de répondre “oui mais c’est pas toi qui paye, c’est le Père Noël non ? Et puis il paye en euro le Père Noël ? Et puis pourquoi il paye d’ailleurs si c’est les Lutins qui les fabriquent ?”

… 

“Euh… parce que les lutins sont salariés ! Ben oui !” 

 

Le conseil de Pose Ton Gone : Feindre l’ignorance. Avant de vous engager sur le chemin périlleux qui vous mènera sur le cours du jouet en Laponie, les contrats Lutins - Grandes Enseignes, le SMIC Horaire pour les Lutins et leur syndicat, tentez simplement le “Mais tout ça est secret tu sais. Je n’en sais pas plus que toi !”.

 

2. La maman qui se déguise en Père Noël pendant que les enfants font (très mal) semblant de dormir dans leur chambre.

Une fois toutes les vestes de ski de la famille empilés sous le costume, maman marche dans le noir et se prend les pieds dans le chien qui, flippé, se remet à grogner et aboyer. Pour calmer la bête, maman crie - à voix basse - “mais c’est moi andouille”. Un enfant, témoin de la scène, s’interroge “Maman…?”. Damned.

 

Le conseil de Pose Ton Gone : Y aller au culot. Surtout si l’enfant a moins de 10 ans. “Oui ? j’ai voulu voir le Père Noël moi aussi mais je l’ai loupé. Et si j’ai un cadeau à la main, c’est parce que je les range dans l’ordre alphabétique. Et comme j’ai super froid, je me suis (beaucoup) habillée. Retournez vous coucher”. Et le tout sans trembler des genoux. 

 

3. L’enfant est curieux de nature et découvre sur une étagère en cherchant “quelque chose” des tonnes de cadeaux.

“Alors en fait, en fait, eh ben en fait eh ben moi (...) (faites une pause café, ça risque d’être long).

“... eh ben en fait moi j’ai voulu regarder mes belles chaussures mais aussi grimper sur le meuble et en haut de l’étagère et eh ben y’a pleeeeein de cadeaux. C’est pour qui ? C’est pour l’anniversaire d’Augustine ? De mamie ? Mais y’en a beaucoup et aussi il y a du papier trop joli et aussi…” lâche l’enfant. Un ange passe.

 

Le conseil de Pose Ton Gone : Feindre le secret d’état partagé à sa progéniture #MaisTuLeDisàPersonne. 

Prenez l’air d’un agent de la DGSE qui s’apprête à collaborer avec un indic’ : 

“ Bon… tu peux garder un secret ? Si ça se sait je crains qu’on ait des soucis avec la Brigade du Secret de Noël, la BSN. Bon en fait, le Père Noël en décembre, il est comme papa et maman en période de rentrée. Des fois, il est obligé de prendre un peu d’avance, comme nous avec les fournitures pour ton cartable, parce qu’entre le coût du Rennes au Kilomètre volé, l’entretien du chariot, et la nuit qui ne dure que 12 heures… Il s’agit d’économiser. Donc on a pris rendez-vous, il est venu prendre le café, et il a posé 95% des cadeaux. Mais il passera quand même hein, officiellement il a pas trop le droit de faire comme ça.” L’enfant est normalement embrouillé. A oublié son prénom. C’est gagné.

 

Normalement, après tant d’efforts pour préserver la magie de Noël mais également votre dignité, toute cette effervescence retombe comme un soufflé dès le 26 décembre. Normalement. Courage.

 

Noël

Ajouter un commentaire